page 1/7 >

 

LES BALLETS C. DE LA B. - ALAIN PLATEL/FABRIZIO CASSOL

VSPRS

THÉÂTRE MUSICAL

THÉÂTRE NATIONAL DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE
4.5.6/05>20:15, 7/05>15:00 | CAT.1: €35, €26 (-26 / +60) , CAT.2: € 20, € 16 (-26 / +60) | 1H30

Après Bach (Iets op Bach), Mozart (Wolf), Alain Platel s’absorbe en Monteverdi pour qui, à l’époque, Le Vespro della Beata Vergine témoignait d’une douce révolution : les harmonies anciennes d’une dévotion collective s’y diffractent en nouveaux rythmes et contrepoints – ferveurs baroques des individus. Platel s’y désoriente vers un chemin inédit : délaissant les collisions entre le sublime et l’intime, il exalte les effusions de leur union. Les pages musicales des Vêpres seront ranimées par d’étonnants musiciens tziganes, baroques et jazz sous la houlette de Fabrizio Cassol. Les films du neurologue Arthur Van Gehuchten sur l’hystérie et ceux de Jean Rouche sur les transes africaines serviront d’étincelles à la chorégraphie. Ardente, cette prière vespérale réunira dix danseurs et autant de musiciens.


Rendez-vous avec les artistes après la représentation du 05/05

Lisez ici des commentaires sur le spectacle

Lisez plus >>>
Complet

 

CHRISTOPH MARTHALER

WINCH ONLY

THÉÂTRE MUSICAL

KVS-BOL
12.13.16.17.18/05>20:00, 14/05>18:00 | €20, €15 (-26/+60) | MULTILINGUAL>NL/FR

Figure de proue du théâtre européen, Christoph Marthaler est un spécialiste des « secrets », ceux-là, tus par honte, qui transpirent par le biais d’attitudes étranges ou anxieuses, qui affectent les voix, nouent les corps, lézardent les êtres et leur huis clos d’élans maladroits, souffrants, drolatiques. Marthaler est ce metteur en scène des silencieux. Eminemment chorégraphique et musical. A Bruxelles en mai, sa création isole d’un opéra, la Poppea de Monterverdi, le crime, la faim de pouvoir et la soif de destruction. Infamies qu’il fait secrets de famille. Dans un salon truffé d’escaliers escamotés et de portes dérobées, ses personnages transpirent par la voix, le chant et le corps de micro-comportements éloquents. Leurs dédales, qu’il veut teintés de belgitude : une geôle mentale…


Rendez-vous avec les artistes après la représentation du 13/05

Lisez ici des commentaires sur le spectacle

Lisez plus >>>
Complet

 

LONE TWIN THEATRE

ALICE BELL

THÉÂTRE

BEURSSCHOUWBURG
4.6/05>20:30, 5/05>22:00, 7/05>18:00 | €12.50, €10 (-26/+60) | ENG>SUBTITLES FR/NL | 1H30

J’ai changé mon nom et mon passé pour un homme. Un autre homme a découvert mon secret et m’a tué. Je laisse derrière moi l’homme pour qui j’ai changé de nom et notre fille, Hanna. Bonne chance à cet homme, bonne chance Hanna… Une histoire d’amour sur fond de mort. Pour lui donner linéarité et clarté, les fabuleux « storytellers » que sont les Lone Twin (Foreign Correspondents en 2004) ont patiemment aimanté sa limaille, éparpillée dans le roman cubiste de Michael Ondaatje, In the Skin of a Lion. Ils l’auscultent et la sculptent, nouvellement. C’est la première fois que ces performers-auteurs abordent un texte qui leur préexiste. La première fois qu’ils dirigent un groupe de cinq acteurs. Sur les planches éclôt un récit intense, dont la limpidité est le défi… et l’aventure.


Rendez-vous avec les artistes après la représentation du 05/05

Lisez ici des commentaires sur le spectacle

Lisez plus >>>
Complet

 

SPORTIVO TEATRAL / RICARDO BARTÍS

DE MAL EN PEOR

THÉÂTRE

MAISON PELGRIMS
4.5.6.7.8/05>20:30 | 6/05>22:30 | € 12.50, € 10 (-26/+60) | SP>SUBTITLES FR/NL | 1H30

Argentine. Année 1910. Le salon d’une ancienne maison de maître, moisi. On y entre par un musée. Y cohabitent deux familles aristocratiques, désargentées. Elles « veillent » sur une nonagénaire américaine prostrée, jadis immigrée pour œuvrer à la campagne d’anglicisation du Président Sarmiento. Séquestrée pendant 26 ans par les Indiens, elle a perdu la tête mais gagné les bons de caisse d’une grosse indemnisation. Introuvables.

Sur fond d’agitation sociale et politique, Ricardo Bartis (El pecado que no se puede nombrar, KunstenFESTIVALdesArts 2000) remue la cendre de la dette argentine et tisonne le foyer de personnages vacillants et trépidants, à la recherche de leurs ors perdus. Théâtre d’acteurs allumés. Tragi-comédie en huis-clos. Survoltée !

Rendez-vous avec les artistes après la représentation du 05/05

Lisez plus >>>
Complet

 

KRISTIAN SMEDS

SAD SONGS FROM THE HEART OF EUROPE

THÉÂTRE

KVS-TOP
6/05>22:00, 7/05>20:30 | € 12.50, €10 (-26/+60)

Vilnius, janvier 2006. Répétition de la nouvelle création du metteur en scène finnois Kristian Smeds (Wanderer, 2005). Le spectacle d’une dizaine de « chants » doit naître en automne mais les premiers sont déjà fulgurance. Désir partagé de les offrir, au printemps à Bruxelles. A deux doigts du public, un théâtre sans oripeaux. Une actrice incandescente, étoile du théâtre lituanien. Le Crime et châtiment de Dostoïevski comme une interpellation sur la morale d’une société d’avoirs qui génère sa propre violence. L’actrice dit : « Je suis Sonia la prostituée » puis parle pour son père noyé dans l’alcool et pour Raskolnikov enfiévré par l’envie de tuer. Elle est la marge « sur la décharge ». Sad Songs from the Heart of Europe libère le chant d’une Europe mélancolique et sombre, celle des sans voix ni toit, soudain sans lois.

Lisez plus >>>
RĂ©servation >>>

 

page 1/7 >